ANNULE Paysage en musique
Paysages en musique  ©Xaviera Bogaczyk.JPG
Fête de la musique
Le dimanche 21 juin 2020 à 14:00
Bords de Bourne / Pont en Royans
Voir la carte
Public : Tout public
Réservations :
Pas de réservation :
Rendez-vous incontournable de l’année, la fête de la musique s'inscrit cette année dans l’opération Paysages/Paysage pour mettre en valeur le site exceptionnel de Pont en Royans, en musique et en dessins

A l'occasion de Paysage en musique des visages paysages : portraits sensibles de l’artiste-plasticienne, Sylvia Dauty, seront accrochées aux fenêtres des maisons suspendues. « Le visage est comme un point de passage entre un intérieur et un extérieur, il est porte de la relation à l'autre. Si notre propre visage  atteste de notre présence singulière au monde, le visage de l'autre est, lui, un ailleurs exotique qui nous échappe. » En écho à la journée mondiale des réfugiés.

De 14h à 18h : La compagnie des petits détournements dresse sa Manufacture sonore sur les bords de Bourne ! Créée à partir d’objets du grenier et d’instruments de récupération, ses installations sonores nous transportent à la découverte d’un espace sonore unique où chaque sculpture musicale s'anime et se fait entendre dans les mains des visiteurs. Un moment unique à partager seul, entre amis ou en famille !

De 14h à 17h : Sur les bords de Bourne profitez d’une balade pour venir écouter les pastilles musicales des amateurs du Royans.

17h : Zigomaclik, Brakadonf et les Foujous nous donnent rendez-vous dans le village pour une fanfarade festive et musicale suivie d’une Battle sur les bords de Bourne à 18h10 !

18h30 : Les élèves des ateliers musique actuelle de l’école de musique intercommunale - SMVIC - ouvriront la soirée sur la grande scène.

19h45 : Kady Diarra, c’est un mélange détonant où tradition ancestrale et sens de la fête se côtoient pour un spectacle enivrant. Une voix et une musique pleine d’énergie et de générosité, à l’image du Burkina Faso, accueillant et carrefour de multiples influences musicales.

21h45 : Guitares félines, batterie massive, des refrains qui restent en tête, l’exploration de l’intime, des arcanes du couple... autant d’ingrédients qui tirent les fils, et tissent les contours du trio Mayor dont la nymphe ose… tenir son propos en français.

AVEC LE SOUTIEN
Cartouche-labellisation COURT.jpg
EN IMAGE